Sober Caïpirinha

Sober Caïpirinha

Indications techniques :
  • Difficulté : très facile
  • Préparation : environ 30 secondes
  • Coût : € sur €€€€
  • Plaisir : infini, et sans compromis ! 

Ingrédients

Caïpirinha Sans Alcool avec le bon goût du rhum.

  • 1 demi citron vert pressé,
  • 1 cl de sirop d’agave
  • 5 cl de Sober-Rum,
  • Glace pilée

Recette

Prenez un Short Drink type verre à whisky ou appelé aussi verre Old Fashioned.

Versez directement dans le verre un demi citron vert pressé, coupez le demi citron en quatre après l’avoir pressé et mettez les morceaux dans le verre. Ajoutez ensuite 1 cl de sirop d’agave et 5 cl de Sober-Rum 0,0%.

Remplissez de glace pilée votre verre et mélangez bien le fond. Ajoutez ensuite un peu plus de glace pilée jusqu’à créer un dôme sur le verre.

Décorez d’une rondelle de citron déshydratée et parsemez du zeste de citron vert sur le dessus, c’est prêt à être déguster !

Cheers !

Secrets du barman

1. Pourquoi presser le citron plutôt que Pilonner ?
Presser le citron permet de récupérer uniquement le bon jus du citron. Pilonner révèle le zeste du citron contenant de l’amertume ainsi que l’huile essentielle de citron. Pour équilibrer les saveurs il est donc préférable de presser plutôt que pilonner.

2. Pourquoi utiliser du sirop d’agave ?
Simplement d’un point de vue Healthy ! Le sirop d’agave est un agent sucrant naturel produit à base de l’Agave avec comme très grand avantage d’avoir un indice glycémique (IG) bas (15 pour le sirop d’agave, 54 pour le miel, 70 pour le sucre), ce qui permet d’éviter les pics d’insuline et donc de stocker/grossir.

Histoire de la Caïpirinha

Le célèbre cocktail Caïpirinha est initialement réalisé à base de Cachaça (un rhum brésilien) et est devenu le cocktail national au Brésil consommé à chaque coin de rue, dans les bars et même sur la plage !

Dès 1800, les esclaves aimaient boire au Brésil du “Garapa” (un jus de canne à sucre bouilli et non fermenté). C’est pendant les fêtes et rituels qu’ils s’amusaient à mélanger leur Garapa avec de l’eau-de-vie locale qu’ils donnaient en offrande aux esprits des morts. Parfois, ils mélangeaient leur cocktail avec des fruits ou des épices qu’on appelait alors “Batidas” dont la plus connu était la “Batida de Limao” (à base de citron vert). L’ancêtre de la Caïpirinha venait d’être inventé !

La popularité du cocktail grandissante mariée à la production de glace qui était techniquement beaucoup plus fiable, avec une glace saine et bien transparente pour rafraîchir les cocktail a fait le succès de la Caîpirinha, alors beaucoup plus facile à boire.

Ce n’est qu’en 1900 que le nom Caïpirinha sera officiellement donné du mélange entre “Caipira” (peuple) et “Curupirinha”, à savoir la boisson du peuple.