Sober Punch

Sober Planteur
Indications techniques :
  • Difficulté : relativement facile
  • Préparation : environ 5 minutes et 2 heures au frais
  • Coût : €€€ sur €€€€
  • Plaisir : infini, et sans compromis !

Ingrédients

Punch Sans Alcool ou Planteur Sans Alcool avec le bon goût du rhum.

Recette pour 5 à 10 personnes :

  • 1 citron vert pressé,
  • 10 cl de sirop d’agave,
  • 50 cl de Jus de goyave
  • 50 cl de Jus de mangue
  • 50 cl de Jus de fruit de la passion
  • 50 cl de Jus d’ananas
  • 50 cl de Sober-Rum,
  • 1 gousse de vanille
  • 1 bâton de cannelle
  • Glace

 

Recette

Prenez un grand saladier ou récipient pouvant contenir environ 3 litres minimum. Prenez également des verres type Short Drink (verre à whisky) ou Tumbler (verre à Mojito).

Préparez et versez directement dans le saladier un citron vert pressé, coupez chaque demi citron en quatre après l’avoir pressé et mettez les morceaux dans le saladier. Ajoutez ensuite 10 cl de sirop d’agave, 50 cl de Sober-Rum 0,0%, 50 cl de jus de goyave, 50 cl de jus de mangue, 50 cl de jus de fruit de la passion et 50 cl de jus d’ananas.

Fendez la gousse de vanille et récupérez les graines. Versez les graines et la gousse dans le saladier. Râpez la moitié du bâton de cannelle sur la préparation et plongez le reste dans le punch. Remuez enfin à l’aide d’un fouet et laisser macérer pendant au moins 2 heures au frais.

Au moment de servir, ajoutez des glaçons au punch et servez à la louche, comme si vous étiez dans les îles ! 

Option : vous pouvez ajouter le zeste rapé du citron vert pour un côté encore plus exotique.

Cheers !

 

Secret du barman

1. Pourquoi presser le citron plutôt que Pilonner ?

Presser le citron permet de récupérer uniquement le bon jus du citron. Pilonner révèle le zeste du citron contenant de l’amertume ainsi que l’huile essentielle de citron. Pour équilibrer les saveurs il est donc préférable de presser plutôt que pilonner.

2. Pourquoi utiliser du sirop d’agave ?

Simplement d’un point de vue Healthy ! Le sirop d’agave est un agent sucrant naturel produit à base de l’Agave avec comme très grand avantage d’avoir un indice glycémique (IG) bas (15 pour le sirop d’agave, 54 pour le miel, 70 pour le sucre), ce qui permet d’éviter les pics d’insuline et donc de stocker/grossir.

 

L'histoire du planteur

La vraie histoire du Punch Planteur.

Il faut s’imaginer à l’époque de la colonisation et plus particulièrement au XVIè siècle où le terme “Planteur” apparait pour la première fois désignant le colon venu pour exploiter les plantations locales.

Ce n’est qu’à partir de l’année 1835 qu’on nomme officiellement une boisson le Punch Planteur dans les Antilles.

A l’époque, soit vous buviez du ti-punch, soit du planteur. Par humour, les esclaves buvaient le ti-punch, sec et très fort en alcool afin de donner courage et force pour le travail alors que le colon, lui, préférait mélanger avec des jus de fruits (mange, ananas, passion…) pour adoucir et créer une boisson plus délicate. D’où le terme de Planteur, destiné aux colons.

Historiquement, la femme d’un planteur Jamaïcain a inventé ce cocktail pour son mari et les autres travailleurs des plantations de canne à sucre. Très appréciée par les travailleurs et globalement tout le territoire, l’entreprise Fred Myers’s (Distillerie de Rhum), en fit sont cocktail phare dès son inauguration en 1879.

En parallèle, L’hôtel Planter’s à Saint-Louis (USA), qui venait de recruter le célèbre barman Jerry Thomas (créateur du premier livre de cocktail en 1862), qui avait beaucoup voyagé, dit un cocktail phare du Planter’s Hôtel, le Planteur Antillais que vous retrouvez toujours aujourd’hui à leur carte.